Oeuf Vibrant Flamingo Magic Motion

Oeuf Vibrant Flamingo Magic Motion
0
%
Ma note Globale
Packaging 80%
Esthétisme 85%
Ergonomie 85%
Utilisation 80%
Efficacité 80%

Aujourd’hui, voici le test du l’œuf vibrant Flamingo de la marque Magic Motion, un sextoy un peu particulier puisqu’il s’agit d’un jouet connecté, mon premier jouet connecté. Je découvre ce joujou grâce à Mon Lapin Rose, à la pointe du progrès !

Flamingo est un stimulateur clitoridien et vaginal vibrant. Il ressemble à un flammant rose tout mignon avec sa couleur fuchsia fluo et son cou gracile.

Packaging

Il se présente dans une petite boite en carton rose et blanche. Sur la face avant, le sextoy est représenté en taille réelle, rose sur fond rouge, plutôt discret. Une petite phrase nous promet de pouvoir contrôler et d’être contrôlé quelle que soit la distance (« Control and be controlled at any distance »). D’ailleurs, une carte du monde en arrière-plan illustre cette fonction, avec deux cœurs positionnés sur la carte et reliés par des ondes.

Esthétisme – Matière & texture – Dimension

Lorsque j’ouvre la boite, je découvre Flamingo de Magic Motion enchâssé dans une mousse blanche, sa jolie couleur rose fluo ressortant admirablement. Je le trouve très mignon, avec ses formes toutes en courbes.

Sous la mousse, je trouve le cordon d’alimentation USB, le livret explicatif en plusieurs langues (en français approximatif aussi) et une petite pochette de rangement. Magic Motion a pensé à tout pour son Flamingo !

Le sextoy en lui-même est recouvert de silicone très doux sans défaut et tout lisse à part des petits dessins d’ondes, comme des ronds dans l’eau.

Il se présente par un petit corps renflé au dos duquel je trouve la prise pour le recharger, et d’une petite tête triangulaire où se situe le bouton marche/arrêt. Ces deux extrémités sont reliées par un petit cordon souple, l’antenne qui reçoit les informations de l’application.

Ce joujou tient dans la main très facilement avec ses 10,5cm de long et son poids plume (53g sur ma balance).

Utilisation et fonctionnement

Sur les côtés de la boite, des petits dessins m’expliquent l’utilisation de l’application sur smartphone : après que j’ai installé l’application, je vais pouvoir contrôler à distance mon petit Flamingo et même inviter une autre personne à le faire, où qu’elle soit ! Mais je peux aussi l’utiliser seul, sans application, comme n’importe quel stimulateur clitoridien et vaginal.

Sur la tête du Flamingo se trouve le bouton marche/arrêt. Je l’actionne et une petite LED s’allume dans la tête du sextoy tandis qu’il vibre une fois : cela signifie qu’il est prêt à être connecté et je vois la LED qui clignote faiblement. Et je vois-là un petit défaut, car le clignotement est si léger que j’ai parfois cru que Flamingo était éteint, je l’ai rangé comme ça et il s’est déchargé.

Lorsque la lumière clignote et que le sextoy a vibré une fois, je peux au choix :

  • le lancer grâce à l’application sur mon smartphone (je détaillerai les nombreuses options plus bas)
  • appuyer une nouvelle fois sur le bouton marche/arrêt pour lancer les vibrations continues. Il y a 7 modes de vibrations mais attention, il faut que j’appuie deux fois sur le bouton entre chaque mode : une fois pour arrêter les vibrations, une autre fois pour lancer le mode suivant. Cela m’a perturbée au début, j’avais l’impression d’avoir arrêté complètement le stimulateur, j’essayais de le relancer par un appui long mais ça l’arrêtait pour de bon… Bref, j’étais complètement perdue ! Une fois que j’ai compris le fonctionnement, ça marche plutôt bien, même si ça ne me parait pas naturel d’appuyer deux fois et que les vibrations s’arrêtent entre chaque changement de mode.

Pour éteindre le sextoy, j’appuie longtemps sur le bouton marche/arrêt, la LED s’illumine davantage puis s’éteint peu à peu.

Ce petit Flamingo est donc plus complexe qu’il n’y parait, il cache bien son jeu et j’ai hâte de découvrir toute l’étendue de ses possibilités !

Prise en main

Comme attendu, Flamingo de Magic Motion est agréable à prendre en main, tout doux, léger et facilement manipulable avec son cou fin et souple. Je peux l’utiliser dans plusieurs positions, l’insérer dans le vagin ou le positionner à l’extérieur pour stimuler le clitoris. Quoi que je décide, j’ai en tête de bien laisser l’antenne (le cou du flamant rose) hors de mon corps pour que la connexion soit possible.

Application smartphone & Commandes

Avant toute chose, je télécharge l’application Magic Motion sur mon smartphone. Cela ne prend que quelques instants. Je crée mon profil et j’allume le Flamingo.

Dans le menu (les 4 tirets en haut à gauche) je vais sur « Connecter à l’appareil ». Si tout se passe bien, la LED du sextoy s’éclaire intensément, reste bien visible dans sa tête et, sur l’application, la mention « Appareil connecté » apparait, précédée d’un point vert.

Plusieurs modes me sont proposés : Musique, Contrôle, Formation, Statistiques, mais aussi un Chat et des Paramètres. Comme pour la notice, la traduction française n’est pas au top mais on comprend l’essentiel.

Je commence par tester le mode « Lecteur de musique ». Les vibrations suivent (à peu près) le rythme des musiques qui sont jouées sur mon smartphone. J’aime bien, c’est plutôt sympa, je peux mettre des chansons en boucles, ou en mode aléatoire. Mais je n’arrive pas à choisir les musiques que je veux écouter ! L’application Magic Motion utilise toute ma base de chansons sans que je puisse choisir de playlist. Et comme j’ai un peu de tout, j’enchaine Ed Sheeran avec Georges Brassens (on ne se moque pas !). J’ai un smartphone sous Android, peut-être que je n’ai pas toutes les fonctionnalités ? C’est dommage car j’aime vraiment beaucoup prendre du plaisir en musique.

Le mode « Peint » (avec sa drôle d’orthographe, mais passons) permet de dessiner avec le doigt des formes éphémères qui entrainent une vibration. Si je me sens inspirée, je peux créer mes propres rythmes : je dessine puis j’appuie sur le rond rouge « save » en bas au centre. Je retrouve mes enregistrements en allant sur les traits rythmes (une partie du logo Magic Motion) en haut en droite de la page, je peux les supprimer en appuyant sur « éditer » et en déplaçant le bloc sur la gauche.

Le mode « Musique » est différent du lecteur de musique puisqu’il s’agit d’activer le sextoy à partir d’applications externes qui permettent de regarder des films, vidéos ou d’écouter de la musique. J’ai testé en lançant des vidéos YouTube, des chansons de playlists et même Netflix. Ça répond bien, il faudrait que j’essaie en regardant un porno.

Le mode « Voix » permet de mettre en route un détecteur de sons qui traduit ce qu’il perçoit en vibrations. Cela ne fonctionne pas très bien, le détecteur étant très sensible (un simple grattement devant le micro le met en route), parfois il se « bloque » et les vibrations ne se modulent plus du tout. J’imagine qu’il est intéressant de l’utiliser dehors, en public, pour que chaque bruit extérieur devienne une stimulation intérieure.

Le mode « Modes » me propose différentes modulations pour les vibrations. Je peux choisir parmi 9 rythmes (représentés graphiquement dans des ronds rouges) et moduler leur intensité.

Le mode « Commande à distance » permet de faire entrer un ou plusieurs partenaires dans le jeu. L’appli propose deux jeux, Bubble Bath et Remote Guitar qui s’utilisent de la même façon. Je clique sur « Invite », je sélectionne le temps de jeu que je désire (5, 15 ou 30 minutes) et j’invite un ami. L’application envoie un lien internet à mon ami, ce qui lui permet de participer sans qu’il doive télécharger l’application lui-même. De son côté, selon le jeu, il a soit un écran noir sur lequel apparaissent des bulles lorsqu’il fait glisser son doigt, soit des cordes de guitare qu’il peut faire jouer. Chaque bulle et chaque corde activée entraine des vibrations de Flamingo. Et de mon côté, je peux faire varier l’intensité des vibrations et lui signifier ce que je pense de son « toucher » avec des émoticônes qui s’affichent sur son écran. Ce mode est plutôt sympa mais quelques bugs de connexion gâchent un peu le plaisir.

Dans le même esprit, le mode « Contrôle du chat » rend possible l’utilisation de l’application par d’autres personnes qui possèdent l’application Magic Motion. De la même façon que précédemment, j’invite un ami mais cette fois en lui envoyant un code d’invitation dans une salle privée. Une fois connecté, il va commander à distance mon sextoy par les mouvements qu’il dessine avec son doigt sur l’écran, il peut même verrouiller les vibrations pour qu’elles soient continues. Sur mon écran, je vois les dessins qu’il fait, j’ai toujours la main sur l’intensité des vibrations et je peux lui écrire directement par le chat (avec un clavier asiatique !). Là encore, des bugs de connexion abrègent l’expérience.

Le mode « Personnaliser » me permet de créer moi-même une séquence rythmique répétitive. J’ai accès à 8 lignes sur lesquelles je vais positionner un curseur pour déterminer une longueur de vibration. Ces 8 lignes sont répétées à l’infini et je peux les moduler à l’envie.

Le mode « Manuel » est une commande d’intensité des vibrations, sous forme d’un arc de cercle. J’utilise ce mode lorsque je ne veux pas changer de rythme de vibration mais simplement d’intensité.

Le mode « Jeux » propose 2 jeux : tambour et détecteur de mouvements. Pour le jeu du tambour, j’ai à l’écran des tambours et des cymbales, que je peux déplacer sauf si j’active le bouton « lock » en haut au centre. Chaque appui ou déplacement d’un instrument provoque un son sur le smartphone et une vibration du Flamingo. Pour le jeu du détecteur de mouvements, deux flamands roses trop mignons apparaissent de part et d’autre de l’écran. Chaque mouvement du téléphone est traduit en vibration du sextoy et en mouvements des flamands roses. Plus ils sont proches, plus les vibrations sont puissantes et elles sont au maximum quand ils se font des bisous !

Le mode « Formation Kegel » : il s’agit d’exercices pour renforcer le périnée. Je positionne le corps du Flamingo dans mon vagin, j’appuie sur « Start » et je fais les exercices, qui consistent en des contractions vaginales durant quelques secondes. La voix est en langue anglaise mais tout est écrit en français et je peux suivre visuellement aussi les exercices. C’est très bien pensé, j’aime beaucoup !

Enfin, il existe un mode « Statistiques » qui permet de visualiser combien de temps j’ai utilisé Flamingo par jour, semaine, mois. Ça me parait utile surtout si je continue les exercices du périnée, sinon, je ne vois pas trop l’utilité.

L’application en elle-même est très réussie, tout est intuitif et fonctionne plutôt bien. A noter qu’elle est quand même énergivore, la batterie de mon smartphone n’y résiste pas longtemps.

Sensations et efficacité

En ce qui concerne le sextoy, j’ai trouvé que les vibrations n’étaient pas assez puissantes pour moi, même avec tous les réglages à fond. En revanche, j’ai trouvé très sympa les commandes à distance, c’est ludique, même si les problèmes de connexion sont un peu pénibles et qu’il aura fallu souvent relancer l’appli ou reconnecter le Flamingo. Mais il fait le job !

Nettoyage : Flamingo est waterproof, il se nettoie très facilement sous l’eau ou avec un produit spécial sextoys. Il supporte aussi très bien les lubrifiants à base d’eau, qui préservent le silicone.

Flamingo de Magic Motion est un petit sextoy rose fluo qui, grâce à l’application dédiée, permet tout un panel de sensations. En solo ou à plusieurs à distance, il reste très ludique et permet de pimenter ses jeux sexuels grâce à son large choix de fonctionnalités très bien pensées et originales.

 

le look so cute
le choix solo/à plusieurs à distance
l’originalité des modes de jeux
le mode renforcement du périnée

 

la musique que je ne peux pas choisir
les bugs de connexion

Oeuf Vibrant FLAMINGO Contrôle à distance 7.2 x 3 cm

74,90€

Rapport Qualité/Prix 80%

logo Monlapinrose

Note : Il s’agit d’un test indépendant sans aucune rémunération ni incitation de la boutique partenaire qui m’envoi les produits.

Categories: Mes tests, Tests sextoys

Commentaires

  1. MonLapinRose 13 novembre, 2020, 17:33

    Pour répondre aux problèmes de connexion que l’on peut parfois rencontrer, il suffit simplement de désactiver l’économie d’énergie de son smartphone :)

    Répondre à ce commentaire

Ecrire un commentaire

Nom ou Pseudo conseillé, E-mail non obligatoire
Champs obligatoires*